Appropriation sociale des MOOC en France

Onglets principaux

Couverture de l'ouvrage

Appropriation sociale des MOOC en France

Marc Trestini, Bernard Coulibaly, Isabelle Rossini et Emmanuelle Chevry Pébayle, Université de Strasbourg

Editeurs: 

ISTE Edtitions, Collection Sciences, société et nouvelles technologies dirigée par Fabrice Papy

Description de la publication: 

Alors que les universités américaines ont déjà fait des MOOC l’un des axes majeurs de leur développement international, la France s’interroge sur ses capacités à relever le défi de la diffusion généralisée des savoirs par le biais de ces cours en ligne gratuits et ouverts à tous.

Suite à l’émergence des MOOC au niveau mondial, cet ouvrage retrace leur genèse et examine les processus d’appropriation mis en oeuvre depuis leur adoption en France jusqu’aux premières tentatives d’institutionnalisation (FUN). Implantés sur notre territoire sans remaniement, les modèles des premiers MOOC nord-américains sont confrontés aux conjonctures socio-économiques françaises. Entre tensions et adaptations, les processus de régulation sont ici minutieusement observés et analysés en tenant compte de la dimension interculturelle des MOOC.

Fondée sur des résultats expérimentaux obtenus à partir d’enquêtes et d’entretiens de terrain, cette étude conduit à entrevoir des perspectives plausibles quant au devenir des MOOC en France.


Dernière mise à jour : 10 octobre, 2016 - 12:14